Et si Giuseppe Arcimboldo était un peintre moderne avant l’heure ?

Dans un style unique, les “portraits composés” du peintre milanais font partie des œuvres les plus célèbres de la Renaissance.
Tombé dans l'oubli après sa mort en 1593, ce sont les surréalistes, amateurs de jeux visuels, qui redécouvriront, dans les années 1920, les bizarreries plastiques de ce personnage énigmatique voire mystérieux. Et ce sont, après eux, tout au long du XXème siècle, de nombreux artistes modernes et contemporains qui s’en inspireront.

Que sait-on de cet artiste maniériste de la Renaissance à la vision étonnamment moderne ? Qu’a-t-il inventé et révolutionné dans ses tableaux ? Comment les surréalistes, puis après eux tant d’autres artistes, se sont-ils inspirés de sa peinture et de ses procédés ?

En constante métamorphose, profondément audacieux, parfois subversif et effrayant, son art a désorienté ses contemporains et continue d’intriguer le regardeur. De Milan à Prague en passant par Vienne le film partira sur les traces de sa vie et du contexte dans lequel il peignit… et proposera un dialogue inattendu entre les audaces et inventions d’Arcimboldo d’une part et une sélection d’œuvres et d’artistes plus contemporains d'autre part. Il proposera de redécouvrir cet artiste énigmatique du XVIe siècle et d’en explorer l’héritage.

Un film de Benoit Felici
Produit par Nils Andersen

 

Une production Compagnie des Phares et Balises
Co-produit par Arte
En partenariat avec le Centre Pompidou Metz
Ventes internationales : CLPB Rights