Le 6 juin 1944 et dans les jours qui suivent, plus d’une centaine de lycéens parisiens quittent la capitale, par petits groupes. Ils filent vers le Sud pour aller combattre les Allemands. L’aviation anglaise doit leur parachuter des armes dans les forêts de Sologne. Ils sont issus des grands lycées parisiens. Regroupés dans une organisation appelée le Corps Franc Liberté, ils font partie des plus jeunes résistants que la France ait connue. Dans les greniers, dans les caves des lycées, ils se sont entraînés et ont été finalement intégrés aux Forces Françaises de l’Intérieur. Extrêmement prudents, ils ignoraient pourtant une chose : un lycéen de leur réseau informait la Gestapo depuis plusieurs années. Pourquoi a-t-il trahi ? Etait-il le seul ? Le 10 juin 1944, il est trop tard pour se poser ces questions. 41 lycéens sont massacrés ce matin-là : les parents découvriront bientôt leurs corps. 15 périront en déportation. Des dizaines d’autres encore se cacheront dans les bois et repartiront combattre. Cette tragédie eut lieu le même jour que le massacre d’Oradour-sur-Glane qui semble l’avoir éclipsée dans nos mémoires. Et pourtant, grâce aux témoignages de trois survivants et à de nombreuses archives, l’épopée de ces lycéens résistants peut être aujourd’hui raconté. Elle rend hommage au courage et à l’engagement de ces jeunes lycéens que les livres d’histoire ont oubliés.

Un film écrit et réalisé par David André
Raconté par Philippe Torreton
Production artistique : Caroline Glorion
Production exécutive : Nathalie de Mareuil
Image : Thibault Delavigne et Bruno Joucla
Montage et collaboration artistique : Bruno Joucla
Casting : Laurence Côte
Décors : Manu de Chauvigny
Costumes : Isabelle Blanc
Documentaliste : Mathilde Bracci
Conseillers historiques : Georges Joumas et Michel Clergeau

Une production Compagnie des Phares et Balises
Avec le soutien du CNC, du Ministère des armées, Secrétariat général pour l’administration, Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives, de la Procirep, société des Producteurs et de l’Angoa, de la Région île-de-France et de Ciclic (région Centre-Val de Loire) en partenariat avec le CNC

Festivals

Récompenses : Festival des créations télévisuelles de Luchon 2020 - Prix de la réalisation-montage
Nominations : FIPADOC 2020 - Sélection officielle